Défi : Le processus de photopolymérisation étant omniprésent dans pratiquement tous les domaines de traitement, vous devez disposer d’une solution polyvalente et fiable avec tous les types de résines composites et de céramiques collées.

Solution : Lampes à polymériser Mini LED Satelec.

Les lampes à polymériser Mini LED Satelec d’Acteon vous offrent toute la simplicité d’un outil portable à la fois polyvalent, puissant et rapide. Satelec a conçu ses produits de telle sorte qu’ils émettent un large spectre lumineux compatible avec tous les composites, adhésifs et matériaux polymérisables.

Les lampes à polymériser Satelec peuvent être intégrées en usine ou après la réception.

La lampe à polymériser incontournable en dentisterie. Les deux options de la lampe à polymériser Mini LED Satelec sont conçues pour être efficaces et extrêmement puissantes.

Sur les matériaux photosensibles, le spectre lumineux émis par les lampes Satelec coïncide avec le spectre d’absorption de l’initiateur contenu dans le matériau. Cette solution est à la fois plus polyvalente et plus efficace qu’une lampe halogène. Contrairement aux rayons ultraviolets et infrarouges, la Mini LED Satelec n’a aucune incidence sur la température de la pulpe dentaire.

Lampe à polymériser Mini LED ScanWave : ScanWave active tous les matériaux photosensibles autorisés (2 200 W à 0,5 mm, avec un spectre lumineux allant de 390 à 510 nanomètres).

ScanWave écarte tous les doutes en polymérisant les matériaux de reconstitution, les adhésifs et les ciments, le verre ionomère ou les digues en résine polymérisable.

Pour durcir efficacement un matériau photosensible, la plage de fréquences de la lampe à polymériser doit coïncider avec le spectre d’absorption des photo-initiateurs présents dans le matériau. ScanWave est dotée de 4 LED émettant chacune un spectre lumineux différent pour vous permettre d’utiliser des composites à base de camphoroquinone (CQ), de Phényl Propanedione (PPD) et de Lucirin (TPO).

Le durcissement ne demande que quelques secondes. Sélectionnez l’un des quatre modes : Fast, Pulse, Step et Scan. Réalisez le durcissement sans calculs préalables. ScanWave se règle automatiquement jusqu’à une profondeur de plus de 2 mm, sans accroître la température de la pulpe dentaire.

Lampe à polymériser sans fil Mini LED Satelec : Avec son style unique, la Mini LED Satelec d’Acteon compte parmi les lampes à polymériser les plus design du marché. C’est aussi l’une des plus puissantes (1 250 mW/cm²). Elle génère un très large spectre avec une seule LED (diode électroluminescente).

La Mini LED propose également trois modes de polymérisation : rapide, impulsion et progressif, pour toutes les situations cliniques. Le résultat : compatibilité avec la plupart des composites et polymérisation complète sans les inconvénients souvent associés aux rayons ultraviolets ou infrarouges, comme le réchauffement de la pulpe dentaire.

Les lampes à polymériser Satelec peuvent être intégrées en usine ou après la réception. Quel que soit votre choix, vous êtes assuré de bénéficier d’une technologie de précision exempte de parasites qui soit toujours à portée de votre main, lorsque vous en avez besoin.

Lampe LED à photopolymériser Format stylo compact

Lampe à photopolymériser orthodontie

http://blanchimentdentaire.e-monsite.com/agenda/la-lampe-a-polymeriser-incontournable-en-dentisterie.html

Likes

Comments

1. Encienda la lampara botón ON-OFF. Seleccione el modo de trabajo que desee (funcion e intervalo de tiempo), por programación la lámpara se enciende con el modo fuerte seleccionado. 2. Después de seleccionar el modo, presione el botón ON/OFF y la lámpara está lista para trabajar.

3. Durante el funcionamiento, si presiona el botón ON/OFF, usted apagará la lámpara.


4.Después de un periodo de trabajo, usted puede presionar el botón de ON/OFF para comenzar el siguiente periodo, pero le aconsejamos no usar más de 10 veces continuamente.

5. La distancia de la luz al material debería ser 1-2mm; si no, esto afectará el resultado seriamente.


6. No comience a trabajar hasta que haya colocado el protector ocular para proteger su vista.

Mantenimiento - lamparas de polimerizacion led en odontologia

1. Sugerimos que la lámpara sea limpiada y esterilizada antes de la utilización.

2. Evitar usar detergente o materiales que contengan algún ingrediente inflamable, si es así asegúrese de que la totalidad de este componente se haya evaporado, después de esto podrá comenzar la operación.

3. Entre un paciente y otro desinfecte la lámpara, asegurese de que el cuerpo y la batería estén completamente separadas, desinfecte y esterilice la fibra óptica.

4. El cuerpo principal y los accesorios pueden ser limpiados con alcohol o algún detergente neutro, no se recomienda el uso de detergentes cáusticos y no utilice limpiadores ultrasónicos.

5. Si la guía óptica presenta algún daño esta tiene que ser substituida.

6. La guia de fibra óptica puede ser desinfectada con alcohol, o puede ser esterilizada durante 18 minutos con los parámetros de: 134°C a 200kPa. 7. No debe haber ninguna suciedad sobre la superficie dorada del circuito impreso en ambos lados de la batería, así como ninguna suciedad sobre los medios de conexión, usted puede limpiar con el alcohol y un instrumento de plástico. 8. Ponga la lampara en la base si deja de trabajar durante un tiempo corto,pero para un periodo largo, saque la guia de fibra óptica, y separe el cuerpo y la batería. Para conservarlo en buenas condiciones y evitar accidentes.

9. No permita que la bateria se descargue al 100%, al hacerlo disminuye la vida util de la misma.

Solución de Problemas

Si la lámpara presenta algo fuera de lo normal, antes de llamar a nuestro centro de reparaciones, por favor verifique la siguiente tabla.


ver más:

http://www.dentaltools.com.mx/


Likes

Comments

Conseil pour choisir une lampe à photopolymériser dentaire?


Une bonne polymérisation des matériaux directs et de collage photosensibles par des sources lumineuses est un facteur très important pour la pérennité de nos restaurations.


Avec toutes nos connaissances, nous avons encore plus de 40% des restaurations qui sont insuffisamment polymérisées et les conséquences d’une mauvaise irradiation lumineuse sont nombreuses (Usure prématurée, Infiltration et dommage sur le composite, Porosités du composite, Augmentation du risque de colonisation par les bactéries et reprise de carie, Sensibilités post-opératoires). La lampe à polymériser est un facteur primordial à chaque étape du protocole clinique de restauration. Ce n’est pas que de la lumière bleue que l’on jette au hasard ou que l’on balaie sur le matériau comme un vulgaire sèche-cheveux !! Le matériau composite (lampe à photopolymériser dentaire ), le système adhésif et surtout la méthode de polymérisation exercent aussi une influence considérable sur le résultat. Actuellement, grâce à l’évolution et aux progrès des ampoules LED plus puissantes, cette technologie est fiable pour être utilisée dans la pratique quotidienne.


En effet, la distance idéale de la source lumineuse de la surface du composite est de 1 mm (et non au contact du matériau dans sa phase plastique car on risquerait d’encrasser le tip) et la sortie optique doit être positionnée à 90° de la surface. Rien ne sert à vouloir diminuer systématiquement le temps d’irradiation lumineuse pour gagner du temps, si l’embout est mal placé par rapport à la cavité et au matériau. Cela ne fera qu’amplifier la mauvaise polymérisation de la restauration !!


Mais, les lampes ne sont pas équivalentes avec des différences importantes quant à leurs intensités et les énergies délivrées aux matériaux utilisés, aux modes de polymérisations associés à des temps d’irradiation lumineuse, mais aussi quant à leurs embouts avec des formes, des diamètres ou des conceptions différents. Nos études réalisées avec le système MARC montrent de grandes différences significatives selon l’orientation, le diamètre et le positionnement de l’embout par rapport à la cavité, sur le degré de conversion des matériaux donc directement sur leurs propriétés physico-mécaniques et sur l’adhésion.


En plus, pour répondre aux besoins cliniques, les lampes doivent émettre un large spectre lumineux situé entre 380 et 540 nm apte à polymériser tous les matériaux contenant les différents photo-initiateurs, car il est très difficile voire impossible de connaître exactement les photo-amorceurs ou les photo-initiateurs contenus dans les matériaux que nous utilisons pour restaurer les dents.

plus d'infos :http://www.dentaltools.fr/




Likes

Comments