View tracker

Alors le mouvement de revendication des populations de la région du sud-ouest et du Nord-Ouest Cameroun est né de façon naturelle, une grosse secte ambazonienne s'est emparée de cette dernière au point de camoufler ce qui au départ était bien perçu par les Camerounais des autres parties du pays et même de la diaspora.
Aujourd'hui, au regard de tous ses images qui circulent sur Internet affichant clairement les idées maléfiques de ceux qui prétendent une cessession dans un pays où le véritable problème est là mal gouvernance, on n'est plus à même de distinguer ceux qui voulaient juste au départ des conditions de vie meilleure et ces apprenti sorciers qui tapi dans l'ombre espère créer un État dans un État.
Pour l'instant nous menons des investigations et d'ici-là vous aurez un dossier complet à ce sujet. Mais en attendant regardez ces images et faites-en votre propre opinion.

By JTOfficiel

Likes

Comments

Quand tu viens de là où je viens la vie t'apprend 3 choses essentielles pour ta SURVIE

1. LA VIE NE TE DONNERA JAMAIS DE SECONDE CHANCE

( c'est pour ça que je n'es pas le temps de rêver tout ce que je fais je le fais comme si ma vie en dépendait je dois toujours êtres le plus fort, le plus rapide, le plus vif  je dois toujours resté debout parce que si je tombe personne ne viendra me relever )

2 . TU FERAS TOUJOURS LE DOUBLE POUR AVOIR LES MM CHANCES QUE LES AUTRES

( c'est pour ça que j'ai plus besoin d'ennemis que d'amis parce que l'adversité des autres envers moi m'aide à forger mon caractère et a repousser mes limites en permanence je dois toujours prouver ma valeur parce que les gens s'attendent plus à me voir perdre qu'à me voir gagner  )

3 . LA DIGNITÉ D'UN HOMME NE SE MARCHANDE PAS

( c'est pour ça que je n'attend de cadeaux ni de faveur de personne tout ce que je veux avoir sur cette terre je veux le mériter pleinement pour pouvoir le défendre à la juste mesure de l'effort qui m'a permis de l'avoir parce que je sais mieux que quiconque que la main tendu d'un HOMME est TOUJOURS accompagné d'une chaîne qu'il veux te passer au tour du coup )

Chacun à ses convictions dans la vie vous n'êtes pas obligé d'accepter les miennes mais ceux qui viennent de là où je viens savent de quoi je parle " la vie est une tragédie dans la quelle personne ne s'en sortira vivant "

Sources : Maahlox Levibeur

Likes

Comments

Rappelez-vous que lorsque vous quitterez cette terre,
vous n'emporterez rien de ce que vous aurez reçu
uniquement ce que vous aurez donné. Alors faites du bien au gens qui vous entoure, assistez ceux qui ont besoin de vous.
Bonne journée à tous ceux qui comme vous lisez ce message avez pris le plaisir de vous abonner à ma page officielle: www.facebook.com/JTOfficiel

  • Conseils
  • 4 lecteur

Likes

Comments

Alors que la secte islamistes boko haram ne cesse de défier le gouvernement nigérian, ce dernier se permet de déployer ses soldats et équipements du côté du Sénégal pour une intervention en Gambie. Dans dans l'optique de vouloir faire régner la démocratie le dit-on.
Le Sénégal également pays aussi frontalier et qui d'ailleurs habrite le président élu de Gambie lors de la récente élection présidentielle qui est ipso-facto à l'origine de cette crise, est sur le point d'intervenir militairement.
Ils parfois se pauser de bonnes questions pour être en même de prendre de bonnes résolutions.
À qui val profiter ce nouvelle carnage du côté de la Gambie?
l'Afrique fabrique t'elle des armes ?

Il y a des solutions qui semblent plus juste pour le continent africain.

Likes

Comments

J’utilise volontairement le mot « réussite » pour que chacun puisse y mettre sa propre définition. Mais vous allez voir que si nos désirs peuvent être très variés dans la forme, ils sont excessivement similaires dans le fond !

Etape n°1 La souffrance
Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, réussir sa vie commence très souvent par le fait de l’échouer !

Ne pas réussir sa vie, se trouver en situation d’échec, souffrir, en avoir marre de sa vie…, sont autant de facteurs motivants pour avoir envie de changer sa vie et de désirer intensément qu’elle soit meilleure.

Vouloir « être heureux » serait donc moins motivant que de vouloir « arrêter de souffrir » !!! Dans les deux cas, c’est une progression vers plus de bonheur.

Bonheur, souffrance, triste, pleurer
Faudrait-il souffrir pour être heureux ?! Photo par Roby Ferrari
Ainsi donc il faudrait souffrir pour être heureux(se) !! La nature humaine serait faite ainsi et les études montrent que les personnes les plus heureuses sont aussi celles qui ont connu des difficultés et des souffrances…

Les personnes n’ayant peu ou pas vécu de souffrances, auraient des difficultés à reconnaître la beauté de leur vie. Tandis que les personnes ayant énormément souffert seraient devenues pessimistes et incapables de reconnaître les belles choses qui se cachent derrière toutes situations. Reste donc les personnes ayant moyennement souffert qui capables de reconnaissance et capables de rebondir s’en retrouvent grandies et ainsi plus heureuses.

Même si ce constat est dominant à ce jour, rien ne nous empêche de faire autrement. Le monde change, la génération « sacrifice » aussi, et la recherche de bonheur est de plus en plus présente autour de nous. C’est une bonne chose !

Certainement qu’un jour, la souffrance ne sera plus nécessaire pour désirer l’épanouissement !

Etape n°2 : Etre heureux(se)
Qui se lève le matin en souhaitant souffrir ? Personne ! Nous souhaitons tous le bonheur et nous souhaitons tous être heureux(se). C’est « LE » critère de réussite ! As-tu réussi ta vie ? Oui ! Pourquoi ? Parce que j’ai été heureux(se) dans tout ce que j’ai fait !

Alors ce bonheur si précieux, c’est quoi ? Vous pouvez vous poser les questions suivantes :

Comment savez-vous que vous êtes heureux(se) ?
Quels sont les indicateurs qui vous font dire que vous êtes heureux(se) ?
Bonheur, amour, joie, plaisir, intense
Le bonheur est une émotion en nous ! Photo par YannGarPhoto.wordpress.com
Le bonheur est un « état interne », c’est un état émotionnel. C’est-à-dire que, en moi, j’éprouve des sensations, des sentiments, des émotions qui me mettent dans un état de bonheur. Je me connecte à ce ressenti qui me fait du bien, qui me rempli. C’est ça le bonheur.

La plupart du temps, le bonheur nous arrive de manière accidentelle. Une situation, un évènement nous met dans une joie intense et nous disons alors « Là, je suis heureux(se) ». Puis cet évènement passe, ainsi que l’euphorie du moment et la routine reprend…

S’installe alors une confusion entre le bonheur, simple, intérieur et accessible en permanence, et la notion de « plaisir », ponctuel et surtout, contrairement au bonheur, dépendant de l’environnement.

Vous trouverez ici un article complet sur ce sujet du bonheur, du plaisir, des conditions de vie et de l’épanouissement.

C’est ça le bonheur… Simple, très simple, trop simple sans doute… !!

En fait tellement simple que l’on n’y croit pas, ou pas tout de suite… « Si c’était si simple ça se saurait » diraient les plus sceptiques 😉

C’est alors un problème de fond, une éducation à refaire. Pourtant, le bonheur se choisit et n’est nulle part ailleurs qu’en soi-même. Dans l’absolu, il nous suffit pour être heureux(se) de se « connecter » au bonheur puis de l’installer en soi.

Vous pourriez alors aborder la vie, les gens, les situations muni de cet équipement « haut de gamme », en vous.

Il vous sera alors facile de reconnaître si cet état interne est compatible avec ce que vous vous apprêtez à faire. Et de choisir de faire ou de ne pas faire …
Vous pourriez aussi progressivement « contaminer » votre vie actuelle de cet état.
Enfin, vous pourriez cesser les domaines incompatibles avec cet état interne.
Plus vous agissez en présence de votre état interne de bonheur, et plus cet état se retrouve dans chacun des domaines de votre vie. De plus par le principe de résonance, il agit comme un « filtre » ne pouvant laisser passer que des énergies similaires… Progressivement votre environnement et vos relations changeront vers de plus en plus de bonheur…

Ainsi, pour se reconnecter au bonheur, il faut se poser, pour travailler sur ses émotions et notamment sur celles qui nous rendent heureux(se). C’est la seconde étape, simple et exigeante à la fois.

Etape N°3 : Trouver sa place
Pourquoi as-tu réussi ta vie ? Parce que j’ai fait ce que j’aimais ! Parce que j’étais passionné par ce que je faisais !

Travail, forces, dons, bonheur, épanouissement
Trouver sa véritable place !! Photo par Groume
Notre activité professionnelle occupe une place prépondérante dans notre vie. Environ 90 000 Heures, pour des semaines de 40 heures en moyenne. Soit sur une journée complète de 15 heures, de 8h à 23h, la moitié de notre temps est occupé par notre activité !

Il est donc primordial pour notre bonheur de faire une activité qui fait « sens » pour nous afin d’être également heureux(se) au travail !

Très bien, mais comment ? Et bien en remettant les choses dans l’ordre. En plaçant son épanouissement (le fond) avant le travail (la forme).

Cet article sur les Essences détaille cette notion fondamentale de fond et de forme.

Autrement dit, en apprenant d’abord à se connaître. Pourquoi ? Parce que en apprenant à se connaître, nous apprenons également à définir nos forces, nos talents, nos dons naturels, et, c’est l’expression de ce que nous sommes vraiment qui nous rendra heureux(se).

J’aime utiliser mes forces naturelles. Plus j’utilise mes forces et plus je les développe, plus je les développe et plus je suis bon dans ce que je fais et plus je suis bon dans ce que je fais et plus je prends du plaisir à faire ce que j’aime, à faire ce qui me passionne.

Plus je travaille mes forces qui me passionnent et plus je deviens un expert dans mon domaine et plus je suis un expert dans mon domaine et plus je suis à même de gagner de l’argent !

Là encore, c’est tout un paradigme qu’il faudra progressivement changer. Certaines écoles l’ont compris et l’appliquent déjà. Les résultats sont sans commune mesure avec ceux du système classique.

C’est donc à nous de faire le travail pour le moment tant qu’il n’est pas répandu plus largement.

Aujourd’hui, on cherche avant tout à se mettre à l’abri, un métier sécurisant, une entreprise fiable, un CDI.., la planque, des horaires cool ! On cherche donc « des formes » sans s’occuper du « fond ». Et c’est la désillusion bien sûr car l’on ne s’épanouit pas en passant à côté de soi !!!

Passer à coté de sa vie !! Photo par S@veOurSm:)e
Passer à coté de sa vie !! Photo par S@veOurSm:)e
Alors, plutôt que de se remettre en question, beaucoup de personne scindent leur vie en deux. D’un côté la vie perso avec ce qu’ils aiment, des activités qui les passionnent, et de l’autre, le monde du boulot qu’il faut bien faire pour vivre !!

C’est du gâchis ! Causé par ce que nous venons de décrire plus haut. C’est-à-dire que la notion d’épanouissement au travers ce qui fait sens pour soi n’était pas présente dans la recherche de ce travail.

Les bonnes questions pour trouver sa « vocation professionnelle » :

Qui je suis ?
Qu’est-ce-qui fait sens pour moi ?
Quelles sont mes forces ?
Qu’est-ce-que j’aime faire et que je fais naturellement ?
Dans quel domaine je suis doué sans forcer ?
A quel moment de ma vie et dans quel contexte je me sens bien et/ou absorbé(e) par ce que je fais ?

En sommes toutes ces questions partent de soi-même. L’idée est de chercher à « monétiser » votre passion déjà existante. Si ce que vous aimez n’est pas très clair, il est justement temps de vous poser pour réfléchir à ces questions.

Ainsi, vous aurez comme métier votre passion. Une « vocation professionnelle » dans laquelle vous vous éclatez et qui vous fait vivre.

Utopique diront les plus sceptiques et pourtant cela existe. De la chance ? Non plus ! Rien à voir avec de la chance. Par contre du travail oui, un travail sur soi pour trouver qui l’on est et ce que l’on veut vraiment !

Les sceptiques ne croyant en rien ne feront pas non plus ce travail. Ils ne connaitront donc pas leur forces, ne trouveront donc pas leur passion ni leur vocation et continueront donc à dire que ça n’existe pas !

Tout le monde y a accès, mais peu se préoccupent véritablement de leur épanouissement. C’est la seule raison pour laquelle peu de gens sont heureux au travail !

80% des personnes se disent insatisfaites au travail !! Pourquoi continuent-ils ?!!! Tout simplement parce qu’ils n’ont pas encore assez souffert !! C’est l’étape N°1 ! Quand ils souffriront suffisamment, ils trouveront des solutions…

Même si, encore une fois, il existe une proportion plus importante de personne pensant comme cela, les générations à venir ne laisseront plus passer un tel carnage !. Les gens chercheront de plus en plus leur place et seront donc de plus en plus heureux !

Etape N°4 : Principe de fonctionnement de la vie
Pour appliquer ces premières étapes, il en est une autre essentielle également. Plus exactement une philosophie de vie, une façon de voir les choses et de comprendre le monde.

Car pour réussir sa vie, je pense qu’il est nécessaire de comprendre ce qu’est la vie et à quoi elle sert !

Les règles du jeu, règlement, normes, lois
Les règles du jeu ! Photo par YLegrand
Dans tout les jeux, il y a des règles et sortir vainqueur d’un jeu consiste à en comprendre les règles et à les appliquer suffisamment bien pour en obtenir une satisfaction.

Et bien la vie c’est pareil. C’est également un jeu. Il nous faut apprendre ses règles pour pouvoir jouer et réussir le jeu.

Voici ce que j’ai compris de ces règles :

La vie est faite pour que nous progressions et que nous nous améliorions.
Le but de ce travail est de nous rendre plus heureux.
Les moyens utilisés pour grandir sont les évènements de la vie ainsi que les rencontres (l’effet miroir) pour que nous prenions conscience de ce que nous ne voyons pas.
Ainsi, ce jeu nous permet de nous rendre plus heureux.

La vie nous veut du bien et tout ce qui nous arrive nous permet de comprendre, d’apprendre et d’intégrer ces règles.

Ainsi, en comprenant que la vie n’est pas méchante mais qu’au contraire elle fait tout pour nous éviter la descente aux enfers, nous devenons plus attentifs, plus compréhensifs, et bien évidemment plus heureux de ce qui nous arrive.

J’ai réussi ma vie parce que j’ai changé, j’ai grandi, je suis devenu l’homme ou la femme que j’avais envie de devenir et c’est la vie qui m’a montré le chemin. J’ai eu des surprises, j’ai eu des coups durs mais aussi de grandes joies… Cela n’a pas toujours été simple mais je suis plus heureux aujourd’hui qu’hier et le serai encore plus demain. C’est une « co-création » dans l’amour et non dans la peur.

Etape N°5 : Le partage
De manière plus profonde, toute cette réussite n’a de sens et se trouve pleinement comblée qu’une fois partagée ! Travailler sur soi, être heureux, trouver sa place n’est finalement d’aucune utilité si nous sommes seul au milieu d’une île déserte !

Apprendre, grandir, être heureux pour pouvoir redonner, retransmettre, contribuer... Photo par Segarys
Apprendre, grandir, être heureux pour pouvoir redonner, retransmettre, contribuer… Photo par Segarys
La vie prend tous son sens à partir du moment où l’homme contribue à autre chose qu’à lui-même, à plus grand que lui. L’épanouissement est aussi une conséquence d’un bonheur partagé.

Qui n’a jamais fait cette expérience d’un acte gratuit qui nous submerge de joie, de plaisir, de fierté d’avoir pu aider ou contribuer à quelqu’un ou à quelque chose ?

Mais attention, si cette étape est la dernière, ce n’est pas sans raison. Avant de partager, il faut se construire. Avant de retransmettre, il faut apprendre. Avant de donner de l’amour, il faut savoir se le donner à soi-même… etc

Ensuite, chacun à son chemin et chacun aide à sa façon en fonction de ses talents et de ses forces naturels. C’est un don, non une contrainte. Se prendre pour le sauveur, pour une personne aimante, sans avoir travaillé sur soi au préalable peut être tout aussi destructeur.

J’ai réussi ma vie car j’ai aidé à la réalisation de ceci et de cela, j’ai été utile pour telle ou telle chose, des gens ont vécu ceci ou cela grâce (entre autre) à moi…

En résumé, les 5 étapes :
I. J’ai réussi ma vie parce que j’ai pris conscience que celle-ci était belle et j’ai pris conscience que j’avais envie de la vivre en tant que personne heureuse.

II. J’ai réussi ma vie parce que je suis heureux(se) dans ma vie. Et même si parfois c’est dur, si parfois je n’ai pas le moral ou que tout semble s’acharner contre moi, je suis capable de me reconnecter au bonheur car il est en moi.

III. J’ai réussi ma vie parce que je me suis « éclaté » à faire ce que j’aime dans ma vie. J’ai pris plaisir à faire ce qui fait sens pour moi et à exprimer pleinement ce que je suis, mes dons, mes talents.

IV. J’ai réussi ma vie car j’ai tout fait pour la comprendre ! J’ai réussi ma vie car j’ai su l’écouter et me rendre compte qu’elle ne voulait que mon bien. J’ai réussi ma vie car elle m’a fait grandir, à mon rythme en me faisant vivre des choses qui étaient nécessaires à ma croissance et que je savais gérer.

V. Enfin, j’ai réussi ma vie car je me suis ouvert à « plus grand que moi ». J’ai contribué, aidé, à faire en sorte que d’autres vivent cette même vie heureuse. J’ai été, à ma petite échelle, utile, et j’en suis fier !

Pour finir, je suis capable de dire « merci » pour tout ce que j’ai vécu, alors oui, j’ai réussi ma vie !

Merci d’avoir lu cet article et dites moi ce que vous en pensez !

Likes

Comments

Le 1er novembre dernier, Céline Dion avait fait son grand retour sur la scène du Caesar's Palace à Las Vegas. La veille, elle avait reçu à Montréal un prix qui rendait un hommage posthume à son mari René Angélil lors du gala de l'ADISQ, l'équivalent de nos Victoires de la musique. Puis elle avait donné de ses nouvelles à l'occasion de l'anniversaire de ses jumeaux, Nelson et Eddy. Malheureusement, le samedi 5 novembre, elle a été contrainte d'annuler sa prestation, tout comme celles des jours suivants.

L'entourage de la star s'est expliqué de ces annulations via le communiqué ci-dessous :

Ainsi, la diva québécoise a affaire à une «infection virale», comme l'atteste ce communiqué. Elle remontra sur scène dès le vendredi 11 novembre, jusqu'au 26 novembre. Après une pause, elle se produira de nouveau à partir du 17 janvier.

De fait, Céline Dion n'a pas habitué son public à ces coups de fatigue. Très peu de temps après la mort de son mari René Angélil, elle avait repris le micro à Las Vegas, avant la sortie de son album Encore un soir écoulé en France depuis sa sortie le 26 août à près de de 500 000 exemplaires.

Un succès qui lui a assuré, en 2016, des revenus de 32,5 millions d'euros, selon le magazine Forbes. Une somme empochée entre le 1er juin 2015 et le 1er juin 2016 principalement grâce à ses concerts à Las Vegas, comme le souligne le magazine américain. L'an prochain, il faudra y ajouter les profits de sa tournée européenne passée cet été par la France - estimés à 50 millions d'euros selon Billboard - et les ventes de l'album Encore un soir.

Likes

Comments

Selon le Chef de l’État camerounais, le peuple américain a fait preuve de sa maturité démocratique.

Dans une correspondance datée du 9 novembre 2016, le Président Paul Biya adresse au candidat républicain, Donald Trump, ses «vives et chaleureuses félicitations», suite à son élection à la présidence des États-Unis d’Amérique.

Dans sa correspondance, Paul Biya y joint ses vœux de plein succès dans l’exercice du mandat de Donald Trump à la tête de la première puissance mondiale.

«En vous élisant à la tête de l’État, le peuple américain fait la démonstration de sa vitalité politique et de sa maturité démocratique», écrit Paul Biya. Le Chef de l’État saisit l’occasion pour assurer à Donald Trump de sa disponibilité, «à assurer encore davantage à la consolidation et à la promotion continues, des excellentes relations d’amitiés et de coopération» qui existent entre Yaoundé et Washington.

À l'instar du Burundais Pierre Nkurunziza, qui a été «le premier Chef d'État africain à féliciter mercredi matin Donald Trump pour son élection à la présidence des États-Unis» selon Jeune Afrique, plusieurs personnalités du continent ont réagi à la victoire du républicain. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en fait partie. Le même journal relève qu'en Ouganda, le président Yoweri Museveni a expliqué dans un tweet qu’il a « hâte de travailler avec Donald Trump».

Likes

Comments

Alors que certains médias privés à l'instar de CANAL 2 INTERNATIONAL ne cesse de dresser le portrait du couple présidentiel camerounais depuis des jours (une chaîne qui jadis était une référence en matière d'information pour le citoyen lambda) pendant ce temps des signes de la colère d'un Dieu très fâché frappe le pays, ceci pour montrer aux yeux des dirigeants camerounais (ceux qui ont promis une pseudo émergence à la jeunesse) ce qui va bientôt arriver dans ce pays ou il ne reste plus que l’apocalypse pour rétablir l'ordre.

Voilà l'axe Douala-Yaoundé coupé en deux (la Nationale N°1 du pays). Pour ceux qui ne comprennent pas encore, laisser moi vous dire que la fin est proche pour ceux qui nous dirigent depuis plus de 30 ans. Comme si cela ne suffisait pas, les citoyens qui ont cru qu' à défaut du pigeon ils peuvent se contenter du moineau sont aller pour emprunter les chemins de fer dans le but de se rendre soit à Douala ou à Yaoundé, mais une fois de plus le maître des temps, celui qui mérite de mettre l'ordre dans ce pays a encore montrer que la fin est proche et nous avons vu le déraillement d'un train essayant de relier les deux plus grande capitale du Cameroun.

Aujourd'hui, toute une jeunesse n'a plus de repère, dans un pays ou le 1er citoyen ne vis plus sur le territoire avec sa famille. On se pose la question de savoir "Qui nous gouverne finalement?"

Mais bientôt tout ceci ne sera plus que des triste souvenir pour cette jeunesse qui n'a pas eu le temps de rêver.

#LaJeunesseCamerounaiseDoitSeLever

En image: - La nationale N°1 couper en 2
- Et le déraillement du train InterCity de CamRail

Likes

Comments

Ronaldinho a 36ans, et si sa carrière de footballeur semble derrière lui, il va entamer une carrière d‘acteur dans le prochain film de Jean-Claude Van Damme « Kickboxer ».

Il jouera le rôle d‘un boxer, du nom de Ronaldo, qui donner un coup mortel au court d‘un combat d‘arts martiaux.

Likes

Comments