Il suffit de se plonger dans les registres et documents rendus publics par les «Panama Papers»et les "Offshore Leaks" pour dresser une liste assez exhaustive des avocats et hommes d’affaires pourris qui gangrènent notre planète. A Genève, la liste est longue mais la palme revient sûrement à l’un des associés de l'étude Monfrini Crettol, Me Albert Rey-Mermet.

Si certains nefont pas mystère de leur proximité avec des dignitaires étrangers endélicatesse avec le reste de la planète ou des hommes d’affaires véreux,d’autres, en revanche, cachent bien leur jeu. Me Albert Rey-Mermet est deceux-là. Cet avocat d'affaires au profil lisse dont le nom ne sortqu’exceptionnellement apparait habituellement dans la presse comme le défenseurde «la veuve et de l’orphelin».

Personnen’aurait jamais dû rien savoir de ses sombres activités s’il n’avait pas étépris dans les mailles du filet tendu par les «Panama Papers». Le produit decette pêche miraculeuse a été partagé par toute la blogosphère. Une fois deplus les masques sont tombés. Me Albert Rey-Mermet que son passé de magistratdans le Valais prédestinait à une carrière exemplaire d’homme de droit portépar une morale inflexible est devenu à son tour l’un des maillons de lacorruption mondiale organisée. Un criminel en col blanc. L’un de ces avocatsarrogants et bouffis d’orgueil que l’on croise à la table des meilleursrestaurants à Paris, Londres, Genève, New York ou Dubaï.

On ne sait pas tout du palmarès de ce brillant avocat tapi dans l’ombre d’un cabinet d’affaires genevois. Mais ce que nous révèlent les «Panamas Papers» donne une idée assez précise du domaine dans lequel il excelle: le camouflage d’argent sale. C’est sans états d’âme que nous l’accrochons à notre tableau de chasse.Jugez par vous-même. Me Albert Rey-Mermet a été le conseil de trois sociétés(Granby Investment S.A., Warwick Advisors Corp., Palmer Estates Inc.) qu’il a immatriculé au Panama auprès de la fiduciaire Fabrega, Molino & Mulino. Un détail interpelle. Cette firme appartient à l'ex-ministre de la Sécurité Nationale du Panama José Raul Mulino, mêlé à plusieurs scandales de corruption. José Raul Mulino est connu pour entretenir des liens avec Cheung Chi-tai, un membre haut placé de la mafia chinoise et avec l’italien Paolo Pozzessere JRM, un ex-directeur de société italienne d'aérospatial poursuivi pour corruption et blanchiment. Voilà l’homme sur lequel s’est appuyé notre avocat bon teint pris la main dans le panier. La justice genevoise osera-t-elle un jour faire le grand ménage ?

Likes

Comments